L'outil Des récits et des vies© a été testé pendant plusieurs mois au sein de structures et utilisé par des professionnels.

Un grand merci à tous les professionnels qui ont accepté d'intégrer cet outil à leur travail et merci à tous les publics qui ont participé !

temoins

  • video_libraryVidéo : Karen Planes, animatrice en Ehpad à Castres (81)
  • video_libraryVidéo : Mélissa Vidal, psychologue à l'USP du CHIC de Castres Mazamet (81)

Interventions de Caroline Chavelli à l'IFSI de Castres

Auprès des étudiants de 3e année, dans le cadre des Unités "Pharmacologie et thérapeutiques" et "Soins relationnels" pour aborder, avec les jeux Des Récits et des Vies©, les relations soignants-soignés et les INM, interventions non médicamenteuses.

Les jeux ont reçu une très forte adhésion des étudiants, tant sur le plan personnel pour libérer leur parole dans le contexte covid qui les a éprouvés durant leurs stages et qui perturbe leur scolarité, que sur le plan professionnel, avec des mises en situation, pour analyser les relations soignants-soignés.

Résultats du questionnaire d'appréciation adressé aux étudiants suite aux interventions de Caroline Chavelli


Manon de Nardi
Etudiante IFSI de Castres (81)

Je suis étudiante infirmière en 3e année et j’ai décider d’utiliser le jeu Des Récits et des Vies© comme support d'atelier thérapeutique lors de mon stage en Hôpital de jour.

La séance a duré 1 heure avec 3 patients atteints de troubles psychiatriques. Ce fut une heure d’échanges incroyables.

Le jeu a permis de libérer des mots chez des patients fermés et d’apprendre aux soignants des détails de vie enfouis jusqu’à maintenant et invisibles dans les dossiers.

Ce fut un moment de partage où nous avons été émus, où nous avons ri, où nous nous sommes écoutés et où nous étions juste humains.

Je réutiliserai ce jeu sans aucune hésitation lors de ma future prise de poste.


Moïra Deny, psychologue
Service de psychiatrie adultes, CHU, St-Etienne (42)

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies© depuis 1 an et demi dans le service de psychiatrie adultes avec des patients en hospitalisation complète. Nous nous réunissons, une fois par mois, avec un groupe de 3 à 6 personnes, dans un espace social en dehors du service.

Je co-anime le groupe avec les infirmières de l'Espace Alphée, l'espace social à l'intention des patients. Nous avons choisi de faire des groupes ouverts pour accueillir le jour même les patients qui souhaitent participer à la rencontre. Nous jouons entre 1h et 1h30.

Les libellés sont très pertinents et la flèche offre un côté ludique. Les cartes Imaginaire ne sont pas toujours faciles, notamment pour les patients psychotiques, mais le fait de pouvoir piocher une autre carte ne met personne en échec. D'ailleurs, qu'il n'y ait ni gagnant, ni perdant, rassure beaucoup les participants et cela favorise la parole.

Nous remarquons également que les cartes permettent aux patients de s'évader. Avec ce public qui subit un enfermement physique et psychique, le jeu offre la possibilité d'oublier le quotidien grâce aux évocations qu'il suggère. A ce titre, le jeu procure un espace de liberté, d'échanges et de créativité, tout en étant contenu par le lieu et notre présence qui cadre la rencontre. Les patients découvrent que les autres formulent des réponses différentes des leurs sur un même libellé et apprennent à écouter et à accepter des positions et points de vue divergents. Le jeu élargit donc leur horizon et c'est donc un outil très riche.

Les retours des patients en fin de séance sont très positifs et nous avons plaisir à animer ces rencontres avec le jeu.


Sophie Leperdrieux, secrétaire coordonnatrice
France Alzheimer Calvados à Caen (14)

Le jeu des Récits et des Vies© est un outil d’expression très ludique.

Utilisé en groupe auprès de personnes avec des troubles cognitifs, il favorise le langage et la mémoire au travers de l’expression des émotions.

Il apporte échanges, discussions où chacun peut s’exprimer dans une ambiance conviviale.


ERI, Espace de Rencontres et Informations
Ligue contre le Cancer, hôpital Nord, Toulouse (13)

Catherine Bordala, accompagnatrice en santé, ERI AP-HM

J'utilise le jeu avec les patients et les proches depuis septembre 2020, pour des rencontres 1à 2 fois par mois.

Voici les appréciations des participants :

Ce média permet de "se reconnecter à ses émotions", "exprimer ses émotions", "de mieux se connaître", "d'écouter la pensée de l'autre", "il libère la parole".

Autres commentaires récurrents : le jeu permet "une détente", "un apaisement", "un réconfort", "une reconstruction de soi".

A la question "Souhaiteriez-vous rejouer ?", c’est un grand oui à chaque fois. C'est vraiment très positif.

Merci pour ce jeu et cette initiative car j’ai été moi-même surprise de la profondeur et de l’intensité des échanges et des réflexions qui pouvaient en découler par rapport à une simple question parfois qui semblait anodine. C’est une expérience très positive.

Il faut encourager les autres ERI à pouvoir disposer de cet outil.


Témoignages de patients

"L’atelier Des Récits et des Vies est vraiment quelque chose d’important. Je l’attends avec impatience à chaque fois.Il permet de garder un lien, une harmonie entre les patients de l’ERI. Et surtout de parler de certaines de nos émotions qui étaient plutôt enfouies. J’espère que ça va continuer."

"J'apprécie beaucoup ces séances Des Récits et des Vies, une approche par le jeu qui nous amène à faire sortir des choses que l'on n'exprime pas forcément ou mieux encore dont on n'a pas toujours conscience. C'est une activité que j'aime beaucoup, ainsi que le fait de rencontrer d'autres personnes et échanger, à une époque où, virus oblige, nous sommes seules face à nous même. Donc les récits sont nécessaires à deux égards : nous faire exprimer ce que nous n'aurions pas forcément eu la conscience de voir et, d'autre part, créer un lien avec d'autres personnes.Merci de nous faire toutes avancer un bout de chemin."

"J'ai eu la possibilité de bénéficier de l'atelier "Des Récits et des Vies" et le terme "Bénéficier " me semble tout à fait convenir car bien mené. Je me suis sentie écoutée, comprise et respectée. L'expression de nos sentiments a été facilitée et valorisée par ces débuts de phrases. La qualité du petit groupe et de l'animatrice nous a permis l'authenticité de nos réponses. Le bénéfice de la séance, pour ma part, a dépassé le temps de la séance car les réflexions des membres du groupe m'ont aidée à cheminer, à acquérir plus de lucidité parfois, et à trouver de l'apaisement.Bref : un bel outil de progression qui demande à être mené par une personne compétente et bienveillante et c'est le cas.A poursuivre et à conseiller


Caroline Taschetto
ASG, Equipe Spécialisée Alzheimer, Pôle de Santé, Port Ste-Marie/Prayssas (47)

J’utilise votre boite de jeu Des Récits et des Vies© avec un public âgé , ayant des troubles de la mémoire.

Ce support leur permet d’extérioriser leurs souvenirs, leurs ressentis, leurs envies, etc …


Julie Raynal
Monitrice éducatrice au Foyer de vie Chantecler, Castres (81)

Nous proposons très régulièrement ce jeu aux résidents, souvent eux-mêmes en demande.

Ce jeu permet l’échange, le partage d’expériences de vies. Il permet d’évoquer des sujets personnels rarement abordés dans leurs interactions du quotidien. Il permet d’évoquer ses souvenirs, son parcours, ses rêves…

Il encourage à la prise de position et à des notions de tolérance.

Très bon jeu !


Mathilde Bousquet
Ergothérapeute en psychogériatrie et gérontopsychiatrie, CH Bon Sauveur, Albi (81)

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies comme outil de médiation lors d'ateliers en groupe de 5 à 6 personnes (dont 2 soignants) dans un service de gérontopsychiatrie. En amont, nous choisissons les cartes en fonction des capacités de compréhension des personnes et de leur histoire de vie. L'objectif est de libérer la parole, l'expression des émotions et ressentis et de créer des liens dans le groupe.

En général, les personnes adhèrent bien à ce support et apprécient d'échanger sur des sujets qui leur évoquent certains souvenirs.


Angélique Schumacher, Educatrice Spécialisée
Unité Polyvalente d'Action Psycho-Educative et Sociale 85

Nous avons utilisé le jeu Outils Des Récits et des Vies© dans le cadre d’une séance d’une action collective à destination d’un groupe de mères, présentant un certain isolement social. Il a été un support à la communication et il a permis d’aborder certains thèmes et ressentis, certaines mères ont pu se confier selon les questions. Selon les familles, il n'est pas toujours aisé d’accéder aux thèmes sur l’imagination.

De mon côté, j’ai utilisé ce jeu avec une mère et un ado lors d’un rendez-vous. C’est un support intéressant pour amener de la communication sur des sujets qui ne sont pas forcément parlés au sein des familles. La roue à tourner amène un côté ludique et c’est intéressant de changer de thème.


Florence Meneveau, Orthophoniste, Castres (81)

J'utilise ce jeu pour stimuler la parole et le discours spontané, chez les adultes sans pathologie dégénérative.

C'est un bon moyen de parler sans matériel visuel (photo, histoires en images).

Chez les enfants, je n'ai pas encore eu l'occasion de l'utiliser, mais cela pourrait se faire pour travailler l'écrit chez les plus grands.


Isabelle Calmejane, Référente adultes et familles du centre social Raymond IV, Toulouse

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies© dans notre centre social de quartier avec des groupes d’ados et d’adultes. Le jeu est un outil pour faciliter le dialogue, les échanges, mieux se connaître et créer du lien entre les les personnes. Nous l'utilisons lors des soirées ou des après-midis jeux.

Il permet de mélanger les anciens et les nouveaux adhérents, de les faire se rencontrer.

Le jeu présente aussi l'avantage de pouvoir jouer en petits groupes de 4 personnes pour une discussion plus rapprochée mais aussi avec 12 personnes, ce qui permet d'inclure un plus grand nombre de participants pour un plus grand partage.


Aline Bodson, Documentaliste, Centre Local de Promotion de la Santé Luxembourg
6900 Marche-en-Famenne, Belgique

Nous avons fait l'acquisition de vos jeux pour notre centre de documentation en promotion de la santé. Nous prêtons le jeu à des professionnels de divers secteurs tels que des centres PMS, l'aide à la jeunesse ou le secteur de la réinsertion socio-professionnelle ou de l'éducation permanente dans le cas de la version adulte.

Les professionnels l'utilisent pour que les personnes d'un groupe apprennent à mieux se connaitre et pour favoriser la cohésion de groupe mais aussi pour travailler l'estime de soi et la confiance en soi à travers l'expression de soi. Nous avons de bons retours des professionnels qui ont utilisé le jeu. Nous envisageons d'ailleurs d'acheter des exemplaires supplémentaires.


Francesca Ferraro, animatrice, Ehpad Les Arcades, Dourgne (81)

Lorsque j' ai commencé ce jeu avec les résidents, je ne pensais pas partager toutes ces tranches de vie. Avec de la patience, de la douceur, du respect, les résidents se confient, racontent, osent. Les questions semblent simples mais elles permettent de se plonger dans l'histoire de leurs vies. De partir à la rencontre de l'enfant qu ils étaient, de l'enfant qu ils auraient aimé être.

A travers ce jeu, nous rencontrons également l'adulte qu il a été et qu'il est devenu.

C'est un jeu auquel on joue en groupe, on s'écoute, on pose des questions, on rigole, on est ému.

Parfois il y a le silence et il est très important aussi. On le respecte et on le comprend.

Pour certaines personnes, il est facile de parler de soi et pour d'autres beaucoup moins, mais ce jeu a la particularité d'amener les personnes à parler tout en douceur.

Il convient également aux personnes qui ont des troubles cognitifs puisque il fait parler notre mémoire d'autrefois ou notre imagination d' aujourd'hui qui a le droit d être farfelue ou très ancrée dans la réalité.

Ce jeu permet d'échanger, donc de rompre l'isolement, de partager donc de la convivialité, de rire ou de pleurer donc de laisser libre cours à nos émotions.

C'est un jeu disons... magique , c'est un outil qui est facilitateur de communication, de rencontre avec la personne du passé, du présent et même du futur.


Mme Kremer, animatrice, Mme Schmitt, psychologue, Ehpad St-Vincent de Paul, Lacaune (81)

Le jeu Des Récits et des Vies© est un super outil pour faciliter les échanges et l'expression entre les résidents.

C'est un outil à la fois thérapeutique et ludique.


DIGI, Domicile Inter Génèrations Isérois, Annick Piquet, directrice, Grenoble (38)

Nous utilisons le jeu pour faire se rencontrer jeunes et seniors. Nous préférons utiliser le jeu en groupes plutôt qu'en duos jeune et senior car la dynamique d'un groupe permet plus d'échanges. Les bénévoles interviennent dans les résidences autonomie où vivent jeunes et seniors et y apportent de l'animation notamment le week-end. Le jeu est aussi un support de rencontres dans des immeubles appartenant à des bailleurs sociaux où les jeunes bénéficient de remises de loyer en échange de temps passé avec les seniors.

Le jeu est apprécié car il crée du lien de façon ludique et facilite les rencontres.

Nous le recommandons aux autres structures intergénérationnelles.


Marie Canavesio, psychologue clinicienne & Intervenante, Le Perreux-sur-Marne (94)

J’ai eu la chance d’être formée à votre outil alors que j’étais psychologue au Café de l’Ecole des Parents et des Educateurs Ile-de-France lorsque vous étiez venue nous rencontrer.

J’ai par la suite fait commander le jeu au sein de l’APCIS*, association de quartier dont l’antenne principale se trouve à Stains, en Seine-Saint-Denis, et où j’exerçais également en tant que psychologue auprès d’adolescent.e.s. L’intérêt principal de cet outil est la connaissance de soi et de l’autre. En effet, grâce aux thématiques variées, au côté ludique, le partage, l’humour et l’empathie sont observables. Nous avons passé d’agréables moments autour de ce jeu de plateau, alliant projection et créativité.

Je compte continuer à l’utiliser pour ma pratique en cabinet. Je parle souvent de vous et de vos jeux.

* Association de quartier qui favorise l'insertion dans le respect des cultures d'origine des habitants au Clos Saint Lazare à Stains (93)


Elisabeth Michel, directrice de la Maison des Familles, à Grenoble (38)

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies© avec un groupe de parents en situation de précarité.

Nous l'utilisons comme un jeu et non comme un support de groupes de paroles, appellation qui pourrait rebuter certains parents. Nous présentons donc ces rencontres comme des moments pour jouer en ensemble. "On va jouer !" et nous-mêmes, encadrants, nous jouons avec les parents. Le jeu nous rapproche et nous apprenons à mieux nous connaître avec nos qualités, nos fragilités, nos envies, nos espoirs, etc.

Nous recourons aussi au jeu pour que les personnes des différents groupes se rencontrent et créent du lien.

Les thématiques du jeu permettent de ne pas s'enfermer dans des rencontres avec une thématique unique qui limiterait la discussion. La variété des libéllés des cartes et la grande richesse d'expression qu'elles sous-tendent donnent à ces rencontres des échanges multi-dimensionnels. On entend de très belles choses.

La seule difficulté que nous rencontrons, ce sont les cartes "imaginaire". Les parents que nous accueillons sont très éprouvés et n'ont pas la facilité, la légèreté d'esprit pour aller vers l'imaginaire.

Ce qui est très appréciable aussi, avec notre public, c'est qu'il n'y a pas de contrainte de temps pour répondre. Chacun prend son temps. Autre élément, très important, c'est qu'il n'y a ni gagnant, ni perdant.

Nous passons de très bons moments avec le jeu. Merci, c'est une belle initiative et nous recommandons ce jeu aux autres structures.


Audrey Torrent, psychologue et hypnothérapeute, ETP curistes fibromyalgiques
Thermes de Barbotan (32)

Cet atelier d'expression et d'échanges avec le jeu Des Récits et des Vies©, intitulé "Atelier d'affirmation de soi", fait suite à une premier groupe de paroles où les personnes apprennent à se connaître et précède la séance de découverte d'hypnose thérapeutique collective. Celle-ci permet à chacun d'expérimenter cette technique, de se tester pour mesurer leur suggestibilité et d'éveiller leur curiosité pour approfondir cette aide supplémentaire.

Mes retours d'expérience montrent que sur des personnes dans la réserve au début, la parole s'est libérée et elles ont réussi à se raconter avec un groupe portant, contenant de bienveillance.

Dans la pratique de l'hypnose, le fait d'utiliser le jeu Des Récits et des Vies© juste avant, me permet de puiser dans les réponses des participants pour adapter mes scripts hypnotiques. C'est un réél réservoir de ressources qui permet à l'inconscient de réentendre des mots autrement, dans un état de demi conscience.


Equipe Spécialisée Alzheimer

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies© à domicile. Si certains patients sont pris au dépourvu, les autres prennent beaucoup de plaisir à répondre aux questions et nous surprennent. Cet outil nous sert parfois de base au recueil au recueil de souvenirs que nous réalisons dans une optique de transmission au reste de la famille.

Quand les patients accrochent, nous conseillons vivement ce jeu aux familles pour favoriser les échanges intergénérationnels.


Véronique Laforgue, directrice de la Mission locale, Garantie Jeunes, Castres (81)

Les conseillers ont été formés il y a 2 ans et depuis, le jeu Des Récits et des Vies© est devenu un outil pédagogique à part entière qu'ils utilisent très régulièrement avec les jeunes. Suite au confinement, les conseillers ont à nouveau utilisé le jeu pour renouer les liens avec les jeunes en présentiel.

C'est un outil vraiment très intéressant.


Aurore ROMEYER, Gérontopsychologue, CH des 2 rives, Agen (82)

Très bon outil de médiation pour un travail avec des personnes âgées présentant des troubles cognitifs évolués. Chaque semaine nous utilisons ce jeu pour permettre aux résidents de les guider dans leur prise de parole.

Cela fait plus d’un an que j’utilise ce jeu sans redondance. Nous adaptons le jeu pour une meilleure utilisation auprès de ce public de la manière suivante : chacun tourne la roue et en fonction de la couleur, le psychologue lit la question. Tentative d’essai de lecture par les résidents mais ils sont perturbés par les autres questions.

En conclusion : je recommande cet outil qui permet de guider la parole tout en laissant suffisamment de liberté pour aller où le résident souhaite.


Florence Le Béchec, Directrice de la Résidence Couserans Pyrénées, à Saint-Lizier (09)

Quelques mots en cette période de confinement contraint pour nos résidents en EHPAD, pour vous dire que nous avons découvert ,grâce à la générosité d’une association locale « Grasal »qui l’ a offert à notre établissement, le jeu « des récits et des vies ».

Ce jeu, français, fabriqué à Castres, par une petite entreprise familiale et créé par Caroline CHAVELLI, est de belle qualité et a apporté une belle dynamique au sein des groupes de Résidents qui l’ont testé ; c’est également un excellent support au projet d’accompagnement personnalisé.

Merci de le faire connaître aux professionnels qui seront très certainement enchantés.


Céline Fouga, Documentaliste, CODEPS 13 Marseille

Votre jeu est très intéressant et est régulièrement emprunté. Je suis ravie !


Etudiants Educateurs spécialisés, ERASME, Toulouse (31)

Très belle découverte de ce jeu que l'on peut utiliser avec tous les publics, qui permet à la fois de se retrouver et de s'évader.

Un outil qui répond aux questions : Comment accueillir les émotions ? et Qu'est-ce qu'on en fait ?

Le jeu Des Récits et des Vies© est un booster de lien, d'acceptation de l'autre et parler de soi n'est pas si fréquent, c'est très appréciable de pouvoir le faire autour d'un jeu.

Le jeu offre une cohésion de groupe et de partager un bon esprit. Le jeu est très bien construit et captivant.

J'anime des groupes de paroles, ce jeu est un plus car il est aussi adapté à des personnes ayant des problèmes avec l'oralité. Les extensions créatives sont super ! Merci !

Le jeu permet une cohésion d'équipe, en plus d'être un outil d'animation.

J'ai découvert un outil mais aussi moi-même et les autres. Support professionnel très intéressant.

Avec cet outil, j'ai pu réfléchir à ma posture professionnelle lors des ateliers en groupe.


Professionnels et parents du Réseau Parents (81)

« Le jeu est intéressant pour encourager les parents à parler car il libère la parole »

« Un nouvel outil pour servir la parentalité est toujours le bienvenu »

« L’outil est extrêmement pertinent et intéressant pour les acteurs de terrain »

« Découverte d’un jeu que nous pouvons utiliser dans le cadre de nos actions parentalité »

« Grâce à ce support, nous pourrons réunir des personnes âgés et des enfants autour du jeu »

« Un outil à utiliser dans le cadre de nos dispositifs départementaux »

« Outil pertinent »

« J’ai pu partager cette formation avec des parents avec qui je pourrai mener des actions prochainement »

« Le jeu est l'occasion de se rencontrer entre acteurs du territoire et de mieux se connaître et d'avoir des échanges bienveillants avec nos publics »

« Découverte d’un jeu avec plusieurs alternatives et la possibilité de créer avec différents supports »


Gaëlle Jaumin, ergothérapeute, CH de Bédarieux (34)

J'utilise le jeu en PASA et je suis étonnée par la qualité des échanges et des réparties avec ces patients, en dépit des pathologies qui les affectent.

On obtient beaucoup plus de discussions qu'en entretien grâce à la forme ludique du jeu. On peut même partir très loin à partir d'un simple libellé ou d'un mot. C'est vraiment un support très intéressant.


Brigitte de Gaulmyn, Coordinatrice de développement social des Petits Frères des Pauvres, à Versailles (78)

"J'apprécie tout particulièrement votre jeu. Je l'utilise régulièrement pour faire plus ample connaissance avec des bénévoles et des personnes accompagnées dans le cadre des Petits Frères des Pauvres."

"Bravo et merci pour votre initiative !"


Emilie DUBOIS-ARDYNS, Psychologue clinicienne
Centre d’Adaptation à la Vie et au Travail Hévéa, Cergy (95)

"Moment agréable avec les usagers, qui au travers du jeu ont pu s’exprimer plus facilement. Les sujets / questions sont très diversifiées, ils ont vraiment apprécié, le fait d’être autour d’un jeu a été facilitant par rapport à de l’échange « classique » de groupe."

"C’est un bon médiateur pour faciliter la parole et l’expression, je le recommande vivement pour toute personne qui souhaite l’utiliser dans le cadre d’un groupe de paroles."


Fabiola Verdegay, Référente Egalité des Chances
Directrice de l'Ecole de la 2ème Chance Régionale de Narbonne (11)

Je vous confirme que nos jeunes adhèrent totalement à ce jeu qui leur permet de s'exprimer et de développer une véritable cohésion de groupe.

Nos jeunes sont âgés de 16 à - de 30 ans (âge moyen 21 ans), et malgré le fait que certains n'osent pas se dévoiler de prime abord, petit à petit ils entrent et se prennent au jeu, ils sont bien sûr libres de n'exprimer que ce qu'ils souhaitent.

Nous avons noté beaucoup d'écoute et de compréhension de la part de chacun, et du coup, plus de tolérance entre eux.


Aline BEAUDUCEL, éducatrice UEMO, Albi (81)

Les jeux Des Récits et des Vies© sont réellement des outils qui permettent à notre public de s'exprimer, que ce soit des adultes comme des enfants.

Je l'ai principalement utilisé, version enfants, dans le cadre d'entretiens familiaux, dans le but d'échanger entre parent et enfant. Le jeu est accessible et le fonctionnement est simple. Il permet aux personnes d'être plus libres dans leurs paroles qu'en entretien duel.


Zakia RHAIDY

Animatrice référente de l’Espace Seniors La Terrasse, Mairie de Toulouse

Suite à vos animations Des Récits et des Vies©, les ressentis du groupe sont très positifs.

Les participants ont apprécié de pouvoir se retrouver en petit groupe autour du jeu. Le jeu permet, dans un espace et temps donné, la parole libre, la communication et des échanges riches pour tout un chacun. Il favorise la connaissance des uns et des autres et suscite de l’intérêt pour les récits de vie mais aussi pour l’imaginaire.


Joséphine Heau, psychologue à la Maison d'Arrêt d'Albi (81)
Ateliers dans le cadre du SPIP

Merci à Caroline Chavelli d'avoir pu amener des récits et des vies en détention. En effet, durant cette séance à laquelle j'ai pu assister, il a permis aux participants de se mobiliser et d'entretenir une réflexion et une analyse. Ce jeu a donné à chacun l'opportunité de s'exprimer et d'être à l'écoute de l'autre en toute bienveillance.

Des récits et des vies laisse la liberté à chacun de pouvoir s'exprimer sous le regard de l'autre et en ce sens est propice à la possibilité de se raconter. Il permet de créer du lien au sein du groupe et d'apprendre à mieux se connaître.

A travers les cartes utilisées comme média, force est de constater que tous les participants ont pu se livrer plus facilement et ne pas être uniquement cantonnés à un numéro d'écrou mais à un individu singulier ce qui amène à une meilleure estime de soi.

Bonne continuation à ces ateliers en milieu carcéral !


Lisa Damee, psychologue-neuropsychologue, médecine gériatrique, CH de Castres-Mazamet (81)

Nous utilisons le jeu Des Récits et des Vies© dans le cadre d’un programme d’éducation thérapeutique sur l’hôpital de Castres en médecine gériatrique qui est destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à leurs aidants familiaux.

Ce jeu est utilisé plus précisément lors d’une séance avec les personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer afin de favoriser la communication et de créer du lien entre les participants du groupe (maximum 6 personnes).

Ce jeu permet à chaque personne de s’exprimer librement, de s’écouter les uns et les autres mais aussi d’amener à la réflexion et de stimuler l’imagination. Très intéressant pour des personnes présentant des troubles cognitifs. Toutes les personnes qui ont participé ont été ravies. Nous recommandons ce jeu.


Jean-Michel Caire, responsable pédagogique IFE Toulouse, PREFMS, CHU Toulouse

Nous utilisons principalement ce jeu dans le cadre de l'animation de groupe en ergothérapie. Dans le cadre d'une démarche en ergothérapie sur les groupes (Coles. 2011 Group dynamics in occupational therapy : the theoretical basis and practice application of group intervention), les étudiants doivent étudier les règles, choisir un animateur et mettre en place le jeu.

Dans un deuxième temps, nous identifions l'intérêt de ce type d'intervention dans le cadre thérapeutique. Cette approche du récit de vie a fait écho à un outil d'entretien spécifique en ergothérapie : OCAIRS qui permet d'identifier les étapes importantes de la personne dans sa vie.

Ce jeu est simple d'utilisation au niveau de la règle mais riche dans l'échange et la discussion entre les participants. Il favorise non seulement l'échange mais aussi la mise en évidence des rôles, valeurs, motivation de chacun et l'intéraction sociale de manière ludique.


Yannick Bravo, responsable du Réseau Parents 81, organisateur des actions de formation autour des jeux Des Récits et des Vies© avec la CAF 81 et l'ACEPP 81

"Des Récits et des Vies© est une belle rencontre qui permet l'échange, l'empathie et la volonté d'aller de l'avant. Il n'est pas seulement un jeu, il est un état d'esprit qui peut permettre de sortir la tête de l'eau. Sa créatrice le raconte à travers sa démarche d'animation positive qui sera forcément un plus pour différents publics. Merci donc pour ce partage et cette dynamique insufflée au sein du Réseau Parents 81"


Conseillers de la Garantie Jeunes de Castres (81)

Concernant le jeu des Récits et des Vies ©, nous l’utilisons quasiment à chaque cohorte de nos « Garantie Jeunes » c’est un public entre 16 et 25 ans. Cet atelier est toujours une franche réussite.

Nous utilisons régulièrement le jeu. Nous orientons les questions en fonction du groupe mais cela permet de nouer des liens et d’en apprendre plus sur les jeunes et eux d’en apprendre sur nous aussi en orientant les réponses bien sûr.

Les jeunes ont souhaité que je participe avec eux et que je ne me contente pas d’animer. Ce que j’ai fait. Ca a donné une autre dimension au jeu et aux relations entre nous, ça a été très bénéfique pour le groupe.

Nous avons participé pendant 3 semaines à beaucoup de jeux / ateliers dans le cadre de la Garantie Jeunes (« si j’étais » chaque début d’après-midi, journée de cohésion, « expériences positives », « compétences », etc.) et chaque fois nous avons introduit le jeu pour enrichir ces rencontres.

Réponse riches en fonction des jeunes; certains se sont livrés ou ont tendu des perches. D’autres sont restés à la surface. J’ai pris des notes pour reprendre certains éléments en individuel. Le jeu apporte chaque fois de nouveaux éléments que l'on peut exploiter

Le jeu me permet de mieux connaître les parcours de vie de certains jeunes et de mieux les accompagner.


L'équipe de l'Accueil de Jour Agoût-Montalet (81)

Nous tenons à féliciter et remercier Caroline Chavelli créatrice du jeu "Des Récits et des Vies".

Nous y avons joué plusieurs fois et chaque moment est unique.

A l'écoute de tous, dans la confidence, chacun de nous peut s'exprimer librement.

Grâce à lui, des barrières tombent et les sujets qui pourraient être tabou ne le sont plus.

A la fin du jeu, on se sent libéré d'un certain poids qui a pu être gardé pendant des années.


Martine Chauvin, Patient-expert formée à l’ETP Éducation Thérapeutique du Patient par l’UPMC Université Pierre et Marie Curie en 2012

Après l’obtention de mon DU, j’ai travaillé activement à la conception d’un programme d’ETP « Vivre Mieux Avec » la douleur chronique qui a été autorisé par l’ARS Agence Régionale de Santé de la Nouvelle Aquitaine en juin 2017.

Ce programme a été conçu par des patients-experts ainsi que des professionnels de la santé tout particulièrement autour des besoins des patients qui ont été recensés pendant les 10 années de travail à l’AFVD en 2006 suite à mon parcours douloureux.

Dès la parution de la 1ère version Des Récits et des Vies, j’ai été convaincue de l’intérêt de ce jeu pour les malades chroniques qui intègreraient le programme porté par l’AFVD.

C’est donc tout naturellement que nous avons consacré une séquence d’une heure intégrant le jeu aux groupes de 10 patients à chaque programme des structures du CHNDS Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres sur le site de Faye L’Abesse ainsi que celle de Niort (79).

Les patients réussissent à s’exprimer, partager leur histoire de vie et prennent ainsi conscience qu’ils ne sont pas seuls, mais également que l’histoire de vie des autres participants n’est pas plus simple que la leur.

Ce jeu a un grand succès auprès du public concerné : personne adolescente ou adulte douloureuse chronique. Ces personnes nous disent qu’elles sont surprises de la facilité avec laquelle elles racontent leurs difficultés et elles se servent des « petits trucs et astuces » qu’elles entendent au cours des séquences.

Les équipes et moi-même sommes satisfaites de l’acquisition de ce jeu et nous lerecommandons à nos collègues.

Merci à Caroline et son équipe de nous aider dans notre travail au quotidien.


Fabienne Andral, CCAS de Revel (31)

Responsable de l'Espace Famille

Utilise les jeux avec les parents et avec les enfants dans le cadre du CLAS, Contrat local d’accompagnement à la scolarité

"Les enfants ont été ravis, la rencontre a passé trop vite !"

"Les mamans de l' Espace Famille de Revel ont partagé d'agréables moments de partage avec le jeu. Voici ce qu'elles en disent :

- Un moment pour nous où on on peut libérer notre parole sans être jugée
- Un moment d 'échange où l' on se rend compte que nous ne sommes pas seules à vivre des moments parfois compliqués
- Un moment qui nous permet de nous connaître différemment


Marie-Paule Salvador, animatrice, Centre Ecoute&Soutien, Brive-la-Gaillarde (19)

Nous sommes une association le lutte contre l’isolement et prévention du suicide. Nous avons une action de soutien psychologique individuel, et la proposition d’ateliers d’expressions variés : groupe de parole, gym douce, relaxation, initiation à l’informatique, affirmation de soi, esthétique bien-être, créativité, découverte.

Nous recevons un public mixte varié de 25 à 65 ans et plus.

Dans le cadre de l’atelier Découverte nous avons utilisé le jeu Des récits et des vies dans la partie jeux, en respectant si les personnes ne souhaitaient pas communiquer sur tel ou tel sujet. Il y a un climat de confiance de non jugement au sein du centre qui a permis à tous les participants de répondre, de dialoguer et d’être rassurés par les autres quand le sujet soulevait une forte émotion. On peut jouer ponctuellement à ce jeu quand une ou deux personnes sont nouvelles, mais pas de façon régulière comme un jeu de scrabble. C'est un jeu pour créer du lien.

Je suis satisfaite de l’acquisition de ce jeu qui pourra servir pour les rencontres à venir.


Marie-Laure Baraillé, infirmière, Thermes de Luz St Sauveur (65)

J'ai utilisé ce jeu lors d'un atelier d'éducation thérapeutique des patients atteints de lymphoedème.

Le thème de cette séance est "le vécu du quotidien", la parole est donnée aux patients et les échanges entre eux sont privilégiés.

Ce jeu très ludique a permis de créer une dynamique de groupe propice aux échanges, au partage des émotions rencontrées dans le quotidien.

Ces propositions de phrases nous invitent à une réflexion humaine, d'entraide, et remplie de surprises.

Un grand Merci.


Véronique Sans, ergothérapeute médecine gériatrique, CHIC Castres-Mazamet (81)

Nous utilisons le jeu lors de notre séance d'éducation thérapeutique.

Ce jeu, facile d'accès, amène la discussion entre personnes âgées présentant des troubles cognitifs sur des thèmes divers.

Nous le recommandons !


Patrica Soares, Service animations, Résidence Elie Gasc Soual (81)

Ce jeu stimule les habilités cognitives des personnes âgées et handicapées, il maintient la mémoire, développe une activité sociale en favorisant les moments de plaisir et d’échanges, nos résidents sont heureux de partager leurs histoires de vie à travers ce jeu.


Annie Baron, Vice-présidente du CCAS de Puylaurens (81)
Rencontres intergénérationnelles

Le CCAS de Puylaurens a organisé une journée intergénérationnelle Samedi 18 novembre 2017 avec les jeunes de l'aumônerie du collège.

Les collégiens ont accueilli avec joie les personnes âgées du village vivant seules à leur domicile. Des bénévoles s'étaient mobilisés pour accompagner les personnes à mobilité réduite, nous les remercions pour leur participation. Ce temps d'échange a permis aux personnes âgées de sortir de l'isolement, de créer du lien. Quelle surprise pour certains de retrouver d'anciennes connaissances et de se découvrir autour d'un jeu.

Suite à un appel à projet, ce temps de jeu a été financé par le département et la Carsat pour l'association « Le Comptoir aux histoires ». Madame Caroline Chavelli, sa créatrice, a présenté ce jeu à tous les participants : « Des Récits et des Vies », un jeu pour se raconter, être écouté, transmettre, donner du sens aux histoires de sa vie avec émotion et poésie.

L'après-midi s'est achevée par un goûter et des partages spontanés d'aînés qui ont passionné nos jeunes. La participation a été importante : nous avons découvert de très belles histoires que chacun porte en soi et qui ne se racontent que rarement.

Le souhait de renouveler ces rencontres a été émis par tous ; alors à bientôt le 17 février et 14 avril 2018.


Christelle Cruypenninck, Psychologue, Plateforme d’Accompagnement et de Répit des Aidants du Douaisis (59)

Nous accueillons des aidants s’occupant de proches atteints de maladie d’Alzheimer ou apparentée ou de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie. Nous avons utilisé le jeu avec les aidants et les aidés. Il nous a permis de créer du lien et d’amener des sujets parfois compliqués à évoquer.

Il permet aussi d’apprendre à mieux se connaitre ; par le biais d’une activité ludique, on se livre plus facilement et on se découvre des points communs. En tant que psychologue, j’envisage également de l’utiliser comme point de départ pour certains groupes de paroles.

Ehpad de Puygouzon (81)

Aujourd’hui, La Résidence LES TERRASSES DU PASTEL a eu la joie de recevoir Madame Caroline CHAVELLI pour présenter le jeu qu’elle a conçu à Castres « DES RECITS, DES VIES ». Ce dernier est même fabriqué à Castres. Elle a présenté le jeu autour d’une table en présence de huit résidentes, au travers de questions simples comme : « CE QUI NOUS A IMPRESSIONNE ». A cela, les réponses se sont toutes unies autour de naissance d’enfants, ce qui a fait surgir de petites larmes de bonheur partagé. Ce fut un moment très convivial où chacun a pu repenser à ces instants forts de leur vie.

Monsieur Thierry DUFOUR, Maire de Puygouzon et Président du Centre Communal d’Action Sociale et Monsieur Jean-François DESCAT, directeur de La Résidence, sont venus les rejoindre pour découvrir le jeu. D’ailleurs Monsieur DUFOUR est très attaché aux purs produits du Tarn. Ils ont posé des questions à Madame CHAVELLI, qui leur a expliqué les raisons qui l’ont poussée à réaliser le jeu et montré la façon d’utiliser le jeu. Pour terminer l’atelier, Madame CHAVELLI a conté une histoire qui a ravi les résidentes.

Une boîte a été achetée à l’issue de la présentation « DES RECITS DES VIES » pour soutenir le marché Tarnais et pour continuer la redécouverte des récits des vies de nos aînés.


article
article


Gwenaël Villleneuve, Responsable Vie sociale Ehpad Emilie de Villeneuve, Castres (81)

Nous avons mis en place le jeu avec les personnes de l'Accueil de Jour et cela s'est très bien passé, très adapté, très intéressant.


Accueil de jour, La Villégiale, à Castres (81)

L'accueil de jour de la Villégiale a été ravi et satisfait de l'animation que vous avez proposée.

Les résidents ont adhéré à tous les ateliers que vous avez instaurés.

Du grand positif pour eux.

Merci,

L'équipe Alfacoeur et ses résidents.


Jeanine Petit, Psychologue clinicienne, Paris

J'anime des groupes de paroles pour patients cérébrolésés dans un groupe d'entraide mutuelle. Le groupe est constitué de 4 à 6 personnes et toutes ont une expérience de ce groupe depuis plusieurs années.

En septembre, j'ai proposé de démarrer la séance avec le jeu, dans l'idée de favoriser l'évocation de thèmes nouveaux et permettre à chacun de s'exprimer plus aisément. Je constate que le matériel permet effectivement un échange sur des thèmes non abordés, peut faciliter l'expression car il donne un stimulus autre.

Pour ce qui me concerne, le matériel est utilisé comme point de départ de la séance, et est ensuite laissé de coté lorsque les échanges plus libres voient le jour.


Claudine Quirin, animatrice à l'EHPAD du Sacré-Coeur, Dauendorf (67)

Ce jeu m'est très utile dans mon travail, pour une meilleure connaissance des résidents, notamment pour enrichir les projets de vie individualisé.

Professionnellement et personnellement je suis épatée par les conversations autour de ce jeu, où chaque carte retournée est lue (soit par une résidente qui en est encore capable, ou par moi-même, puisque des résidentes souffrent de cécité). C'est d’une richesse et d’une sagesse incroyable. Je n’ai jamais pu constater cela auparavant, car ces sujets sont parfois difficiles à aborder avec eux. Avec ce jeu, c’est d’une grande aisance et sans souffrances pour les résidents.

Obervations :

- La spontanéité des résidents est épatante. Je n’ai pas besoin d’intervenir pour essayer de faire parler les résidents. Tout coule de source, naturellement.

- Les discussions sont riches et très intéressantes. Une véritable leçon de vie ou l’on prend le temps d’écouter et de comprendre les messages...

- La richesse des mots utilisés par les résidents est incroyable. Des phrases longues et explicites. Une belle clarté dans leurs récits.

- Ils expriment leurs histoires avec beaucoup de positivité, malgré la douleur vécue.

Bravo et Félicitations à Vous pour cet énorme travail et ce grand Bonheur pour nous, de l'avoir partagé !


Eva Stricher, Psychologue, Résidence du Lac à FLOURENS (31)

"Psychologue dans un EHPAD accueillant 70 personnes présentant des démences et pathologies diverses, nous avons utilisé cet outil « Des récits et des vies » tel un médiateur lors d'un atelier thérapeutique.

Quatre dames étaient invitées à se retrouver une fois par semaine durant une heure autour de ce jeu, et cela durant 10 semaines.

Outre les atouts qu'a su révélé cet outil tel que la réminiscence provoquée par l'évocation des souvenirs, la stimulation des capacités supérieures à travers la manipulation de l'imaginaire et la valorisation de l'estime de soi grâce à la formulation des émotions et des valeurs, ce jeu a crée un lien entre ces 4 dames, qui a perduré au delà des 10 semaines.

C'est une réelle complicité et une amitié qui se sont créées à travers le partage des souvenirs et des expériences.

Le sentiment de solitude a laissé la place au sentiment d'appartenance à un groupe et au plaisir de se retrouver ensemble."


Aude Caria, Directrice de PSYCOM
Organisme public d'information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale .

"Le jeu "Des récits et des vies", très simple d'utilisation, explore des situations variées, en usant d'un vocabulaire accessible. Ses objectifs pédagogiques peuvent être adaptés en fonction de l'usage et des publics sollicités. Son utilisation souple le rend pertinent pour une multitude de lieux et de contextes".


Sylvie Molinier, animatrice Résidence du Midi, Mazamet (81), octobre 2016

L’utilisation du jeux « Des récits et des vies » dans notre établissement a permis aux résidents, qui participent de façon volontaire, de retrouver un rôle social, une meilleure estime de soi, et d’être en mesure d’exprimer en toute confiance leurs ressentis, leurs avis et ce quel que soit le sujet évoqué. Il est un excellent support pour partager des souvenirs et l’évocation du passé qui sont des matériaux indispensables qui permettent la rencontre, l’échange et le partage. Il permet au résident d’intégrer ce qu’il est, ce qu’il a vécu, de se sentir reconnu avec son histoire et sa propre spécificité. J'utilise ce jeu depuis 8 mois et l'intérêt des résidents est constant.


Christine Don, animatrice à la MAPAD de la Renaudié, Albi, novembre 2016

J'utilise ce jeu de façon régulière en ateliers avec  un groupe de 10 à 12 résidents. Le jeu fait que les résidents se sont sentis à l’aise car cette introduction ludique a permis d’ouvrir le dialogue dans le groupe avec moins de crainte. Il a aussi permis de faire connaissance, de parler de ses émotions ou de souvenirs et se projeter dans l’imaginaire qui est malheureusement peu ou pas utilisé.

Le jeu sert aussi aux résidents pour parler de leur situation actuelle, de leur placement en EHPAD. Certaines questions ouvrent un débat sur la mort ou la maladie qui est peut être parfois déstabilisant mais qui ils font partie de la réalité de la vie des résidents.

A chaque fin de séance j’ai fait le point et un bilan sur le jeu avec les résidents participants. Il a toujours été positif car c’est un atelier très convivial.

J’ai trouvé que c’est un bon outil car au-delà du caractère ludique du jeu, qui est  une bonne entrée en matière,  cela permet de connaître mieux les résidents, un peu plus en profondeur, et il m'est arrivé d’avoir des infos que j’ai pu transmettre au reste de l’équipe d'animation et à l’équipe de soins.

Je vais continuer à utiliser le jeu et je compte le mettre en place aussi en individuel.

Je suis très contente d’avoir pu participer à ces tests et d'avoir mis en place ces ateliers d'expression.


Christophe Cavalié, AMP à la MAPAD de la Renaudié, Albi, novembre 2016

L’utilisation de ce jeu en unité protégé est tout à fait réalisable sur un petit groupe de 5 à 6 résidents. Il amène de la bonne humeur, permet aux résidents de s’exprimer et de communiquer entre eux. Les cartes favorisent un travail de réminiscence qui donne matière à la conversation. Le jeu stimule aussi l'autonomie, ex : choisir les cartes, lire le bon libellé, attendre son tour pour jouer, etc.

Je l’ai utilisé régulièrement et continue à le faire sous forme d’ateliers d'expression.

Le bilan est positif.


Docteur Laure Copel, chef de service, unité de soins palliatifs, groupe hospitalier Diaconesses, Paris 12e

J’ai été amenée à rencontrer Caroline qui nous a présenté son jeu Des récits et des vies ©

Nous l’avons beaucoup étudié avec notre psychologue Célia Cottarel et avons apprécié les qualités indéniables de cet outil de médiation. Nous ressentons qu’il pourrait avoir sa place dans nombre de situations et pas seulement dans le cadre des soins palliatifs.

A titre personnel, je soutiens donc fortement tout soutien qui pourrait aider cette expérience originale et utile à se développer le plus largement possible.


Témoignages de personnes âgées

En EPHAD, en accueils de jour, espace de vie sociale, association d'aidants, CCAS, espaces seniors, etc

"On aime beaucoup ce jeu !"

"Ca nous permet de parler d'autre chose."

"Avec le jeu, maintenant, on connaît les gens. "

"On est seul ici, avec le jeu, on parle ensemble, ça fait du bien."

"Depuis que nous sommes ici (en Ehpad), mon mari ne parle plus à personne. Il a subi une opération et il s'est dégradé, au niveau mental. Il parle moins, il est renfermé, il n'est plus comme avant. Alors quand je sais qu'on va faire le jeu, je l'oblige à venir, comme ça, il parle, il raconte, et après, vous savez, il est content"

"L'autre jour, ma fille est venue, elle a joué avec nous !"

"Je pensais pas me souvenir de tout ça ! Et puis écouter les autres, ça nous rappelle les choses."

"Figurez-vous que j'ai découvert que le monsieur qui était assis en face de moi allait à la même école que moi ! Mais il avait 3 ans de plus alors on s'est juste croisé. Il habitait le village d'à côté et ses parents connaissaient les miens."

"On parlait de cuisine alors j'ai expliqué ma recette du poumpet (spécialité du Tarn) et l'animatrice a dit qu'on la fera !"

"Le jeu m'a permis de découvrir les autres, c'est pas évident en Ehpad, on n'ose pas parler aux autres"

"Avec le jeu, je me suis sentie écoutée avec empathie"

" Ca fait ressortir la richesse des autres"

"Ca fait du bien d'être ensemble. Il faudrait le faire plus souvent !"

"Quand je suis seule, je vois tout en noir. Avec les autres, on a discuté et j'ai oublié mes soucis et même mes douleurs !"

"Ecouter les autres, c'est important. On relativise. Je vais mieux après le jeu parce que je m'aperçois que les autres aussi ont leurs problèmes alors on en parle et on se soutient. Et puis on blague aussi !"

" J'attendais votre venue avec votre jeu depuis hier soir. Depuis hier soir, je n'ai parlé à persone"

"Ca permet de bavarder dans une bonne ambiance"

"On passe toujours un bon moment"

"Grâce au jeu, j'ai fait connaissance avec d'autres personnes"

"On peut s'exprimer de façon conviviale, sans se sentir jugé"

"Je sors très peu de chez moi, là, avec le jeu, je viens parce que je peux parler avec les autres. Ca fait du bien"

"Ca fait du bien de parler entre nous et d'apprendre à nous connaître. Sinon, vous savez, on parle beaucoup de nos tracas et ça nous aide pas."

"Moi qui suis timide, j'ai dit des choses de moi, ça m'a étonnée. Mais j'ai senti le groupe très bienveillant. Ca m'a fait du bien de parler de moi"

"Nous avons passé une belle matinée ! On a oublié tous nos soucis !"

"Vous revenez quand ?"


Virginie Dubus, EJE à la CAF Paris, responsable du pôle parentalité du Centre social Annam, octobre 2016

Cette expérience est une réussite et les mères qui ont participé à cette première souhaite que nous proposions une nouvelle date pour jouer.

Aussi, j'espère pouvoir proposer un nouveau temps de jeu et pourquoi pas mensuellement ensuite...

C'est un réel outil pour favoriser l'échange.


Témoignages de parents
Même les pères apprécient le jeu et veulent rejouer ! :-)
Groupes de parents

"Ca fait du bien de pouvoir parler de soi et pas seulement en tant que mère."

"J'ai bien aimé parce qu'on est libre de dire beaucoup de choses. C'est pas orienté, on sent pas qu'on attend de nous telle ou telle réponse. Avec ces thématiques et toutes les cartes, il y a un vrai espace de paroles."

"J'ai été touchée. Je ne m'attendais pas à raconter tout ça de moi et j'ai été touchée par ce que les autres ont dit et qui font écho avec ce que je vis."

"J'ai plus écouté que parler, c'est pas dans mon tempérament de raconter des choses perso, mais j'ai trouvé ça intéressant. J'aimerais bien revenir avec ma compagne."

"Moi pareil, je suis pas un type qui s'étale mais avec l'imaginaire, j'ai raconté des trucs. Ca m'a permis de dire des choses et de faire parler une autre personne : ni le mari, ni le père, ni le moi habituel, un autre qui a plein de choses en lui, des rêves, tout ça … "

"Je suis émue. Je sais que je vais continuer à penser à tout ce qui s'est dit parce que ça me fait beaucoup réfléchir."

"J'ai été très surprise parce que d'habitude, les conversations, c'est assez superficiel et là, on parle de choses importantes. Pour soi, pour sa vie, pour sa famille, c'est rare de pouvoir faire ça."